Droits économiques et sociaux à l’heure de l’austérité et de la dérégulation: renforcer et connecter les luttes en Europe - 25&26 novembre à Bruxelles

All the versions of this article: [Deutsch] [ελληνικά] [English] [Español] [français] [hrvatski] [italiano] [Nederlands] [norsk] [Português] [română]

Durant 2 jours de plènières et d’ateliers, nous discuterons de l’urgence d’une transition écologique, de la digitalisation et de l’internationalisation des processus productifs, de l’impact politique et social des migrations ainsi que sur la nécessité de défendre les biens communs et les services publics. Nous échangerons sur nos luttes et pratiques à travers l’Europe et essayerons de définir des axes communs pour l’action. Nous débattrons également sur la maniètre de s’opposer aux politiques et institutions européennes depuis notre point de vue local et national.

Participez, contribuez, enregistrez-vous!
Plus de details sur les groupes de travail (en anglais)

L’Union Européenne – en accord avec la plupart des états membres – continue d’imposer des politiques d’austérité et anti-sociales. Ces politiques ont de graves conséquences : des millions d’emplois ont été détruits, les salaires sont gelés ou coupés, la flexibilité et la précarité augmentent dramatiquement, les systèmes de santé, d’éducation, de protection sociale, les services publics et ceux de négociation collective sont démantelés. Des millions de jeunes travailleur.euse.s sont forcés de migrer de la périphèrie au centre de l’Europe, avec des difficultés pour accéder au logement our à la santé. De plus, l’évasion et les paradis fiscaux ainsi que les systèmes fiscaux injustes affaiblissent les capacités budgétaires des états à répondre aux besoins sociaux et écologiques.

La digitalisation et l’internationalisation modifient en profondeur les systèmes productifs bousculant les stratégies syndicales et des mouvements sociaux. De plus, l’Union Européenne et les états membres devraient investir des milliards pour une juste transition, des emplois, des hôpitaux et autres infrastructures pour répondre aux besoins sociaux et accueillir les millions de réfugiés fuyant la guerre et la misère.

Mais le futur que nous proposent les élites européenne n’est pas rassurant : les propositions contenues dans le « Rapport des 5 Présidents », le programme REFIT ou encore les accords de libre-échange en négociation (TTIP, CETA & TiSA) attaqueront – sous la pression du paiement de la dette et des politiques de compétitivité – toutes les conquêtes de décennie de luttes ouvrières et populaires.

Ces dernières années, nous avons été témoins de nombreuses résistances à ces politiques, tout comme nous avons pu constaté l’augmentation de la répression et de la criminalisation de la protestation.

Ce contexte soulève des questions urgentes:
Quelles stratégies communes pour changer ce contexte?
Comment faire face au pouvoir européen?
Quels droits collectifs sont-ils nécessaires pour ce 21ème siècle?
Quelles actions et campagnes communes pouvons-nous construire?
Comment être plus forts dans notre diversité?

De nombreuses alternatives existent : salaires justes, moins d’heures de travail pour plus d’emplois, accès à la santé publique, au logement et à l’éducation, à l’eau et à l’air pur. Mais aussi plus de démocratie, plus de solidarité et plus de libertés.

Pour toute information, contactez info@altersummit.eu