Université d’été européenne des Mouvements sociaux

All the versions of this article: [English] [Español] [français]

Mardi 19 août à Paris, l’Université d’été européenne des mouvements sociaux ouvrira ses portes. Plus de 1500 personnes sont attendues pour cette rencontre organisée à l’initiative du réseau des Attac d’Europe. Alter Summit sera présent pour le séminaire « L’Union Européenne et la crise : développer les prochaines étapes des luttes contre l’austérité et pour les droits sociaux ».

lien vers le programme du séminaire

lien pour s’inscrire à ESU2014

Un séminaire participatif et stratégique des mouvements sociaux en Europe est organisé par le réseau #EUinCrisis. Il réunit des membres de différentes organisations, collectifs et mouvements sociaux de toute l’Europe préoccupés par la gouvernance économique imposée, ainsi que par la crise humanitaire et écologique qu’il engendre.

« L’Union Européenne et la crise : développer les prochaines étapes des luttes contre l’austérité et pour les droits sociaux ».

Mer 20 09h30-12h00 / Jeu 21 09h30-12h00 / Ven 22 09h30-12h00 / Convergence samedi matin

Nous travaillons dans l’objectif d’une réponse collective pluridimensionnelle et cherchons à aboutir à une meilleure collaboration, coordination et communication entre pays, en partageant nos connaissances, expériences et initiatives.

Nous nous rencontrerons à l’occasion de l’Université d’été d’Attac à Paris (19-23 août) pour un séminaire de trois demi-journées, centrées sur les politiques de gouvernance économique, le rôle de la Troïka, le pacte de compétitivité, les communs et la dette afin de :

•Réexaminer et construire ensemble des stratégies dans le contexte politique ouvert après les élections européennes, ainsi que les défis à venir.
•Échanger idées et points de vue sur ce qui a été réalisé par les mouvements sociaux, voir ce qui peut être amélioré et sur quoi nous avons échoué.

La méthodologie du séminaire s’appuiera d’une part sur des expériences participatives ayant fait leur preuves et d’autre part sur les conclusions du travail réalisé au cours des précédentes réunions européennes. Les débats seront animés de manière dynamique et participative où chacun pourra prendre activement part à la discussion. Nous prendrons soin d’éviter les discours fleuves et la monopolisation des prises de paroles. Nous souhaitons travailler de manière créative en mobilisant la connaissance et l’intelligence collective.