« La société civile européenne contre le pillage des multinationales »

All the versions of this article: [English] [français]

Communiqué de presse - Bruxelles, le 9 octobre 2014
Ce 11 octobre est une journée d’action européenne de dénonciation des traités de libre-échange TTIP, TISA et CETA. L’opposition à ces traités grandit chaque jour un peu plus et regroupe de plus en plus de secteurs conscients des menaces qu’ils font peser sur nos conditions de vie et sur notre démocratie. Des centaines d’actions et d’activités sont prévues dans plus de 15 pays européens (www.stop-ttip-ceta-tisa.eu). C’est aussi à cette occasion que nous lançons l’initiative citoyenne européenne qui réunira des centaines de milliers de signatures pour dire STOP à ces traités (www.cncd.be/stop-ttip).

« Cest traités représentent une fuite en avant d’un système qui a fait faillite. Ces traités signifient toujours plus de dérégulations et de libéralisations qui ont pourtant montré l’impasse dans laquelle cette politique nous mène. » explique Myriam Djegham de l’Alliance D19-20.

Et d’ajouter « Ces traités donneraient encore plus de pouvoir aux intérêts privés et financiers aux dépens de nos vies, de nos conditions de travail, de notre environnement, de notre alimentation... Ces traités c’est donc plus de pouvoir aux « too big to fail » qu’on prétendait vouloir maitriser. »

« Le secret des négociations est aujourd’hui percé, mais il a fallu se battre pour qu’il en soit ainsi. Nous devons informer sur ce que nos gouvernements et la Commission Européenne veulent nous imposer et tentent encore de cacher ; les citoyens ont le droit de savoir. C’est pour cela que nous lançons l’initiative citoyenne européenne ‘stop TTIP’, pour rassembler les centaines de milliers de citoyens européens qui refusent le ‘business as usual’ et veulent défendre la démocratie. » poursuit Michel Cermak du CNCD-11.11.11.

« Il s’agit aujourd’hui de s’organiser efficacement et massivement pour faire échec à ces traités. C’est là l’objectif du mouvement européen qui se met en place. Cette journée représente ainsi un pas de plus dans la convergence des différentes composantes du mouvement social pour contrer les politiques de libre-échange et d’austérité qui détériorent les conditions de vie et de travail de millions d’Européens. » conclut Felipe Van Keirsbilk, Secrétaire général de la Centrale Nationale des Employés et membre fondateur de l’Alter Summit.

Invitation à la presse – Point presse
Meeting Alliance D19/20 – Alter Summit – CNCD-11.11.11
Samedi 11 ocobre – 14h30 à la Tricoterie
Rue Théodore Verhaegen 158, 1060 Bruxelles

A Bruxelles, les trois organisations susmentionnées organisent un grand meeting festif pour informer les citoyens des dangers des traités TTIP, TISA et CETA. De plus, de nombreuses organisations appellent d’ores et déjà à se mobiliser pour une grande journée d’action le 19 décembre à Bruxelles en marge du Conseil Européen.
« Et les traités aujourd’hui en cours de négociation sont l’occasion d’apporter une pierre supplémentaire à cet édifice de remise en cause des droits sociaux. Pourtant ces politiques de libre échange et de dumping social n’ont apporté ni croissance, ni emploi. Dans la logique du tous contre tous, le monde du travail est perdant. » explique Verveine Angeli de l’Union Syndicale Solidaire qui prendra la parole au meeting.

Pour Mihaela Popescu de SOS Rosia Montana Brussels, également oratrice du meeting, « Les preuves venant des USA sont accablantes et montrent que la fracturation est trop dangereuse pour être poursuivie ! De plus en plus d’États et de Comtés des Etats-Unis interdisent ou imposent un moratoire sur la fracturation hydraulique. [...] TTIP et ISDS sont étroitement en lien avec l’enjeu de la fracturation hydraulique. Avec l’ISDS, les entreprises pourraient poursuivre les Etats et exiger des compensations pour avoir adopté une interdiction ou un moratoire. Nous devons être solidaires contre les multinationales et les législations qu’elles veulent nous imposer. Nous sommes les 99%, nous devons faire les règles, et non laisser les 1% les dicter ! »